samedi 6 février 2016

Le dernier Héraut-Mage T1 – La Proie de la Magie

Le dernier Héraut-Mage T1 – La Proie de la Magie
De : Mercedes Lackey

Edition : Milady Fantasy
Date de publication : 15 janvier 2010

Résumé :

Le jeune Vanyel est l’Héritier du Domaine de son père. À ce titre, on attend de lui qu’il se comporte comme les guerriers de sa famille. Mais le jeune homme, beau et fragile, n’aspire qu’à la musique dans laquelle il se réfugie. Méprisé par son père et ses frères, il est envoyé auprès de sa tante Savil, Héraut-Mage chargée de reprendre en main son éducation.
Mais ce sont des leçons bien différentes qu’il y recevra : là-bas, Vanyel va plonger dans les intrigues de cour, et rencontrer l’amour. Un amour profond et absolu, qui lui fera découvrir ses propres Dons magiques… impossibles à contrôler, même par Savil. Or, tant que Vanyel n’aura pas appris à les maîtriser, ils menaceront non seulement sa vie, mais aussi tout Valdemar.

Avis :

C'est avec grand plaisir que je me suis replongée dans l'univers de Mercedes Lackey. Cette auteur est vraiment une perle et chaque livres est un coup de coeur !
J'avais particulièrement hâte de découvrir l'histoire de Vanyel, qui est déjà plusieurs fois évoquée dans les Hérauts de Valdemar et la Trilogie des Vents... surtout le 3ème tome de cette dernière ! On avait un aperçu global et extérieur de qui était Vanyel, de ses exploits et de son potentiel, mais ce n'était que ça.Un aperçu.

Dans ce premier tome, on découvre l'adolescent qu'il a été. Même s'il est héritier d'un Domaine, il n'a pas eu l'enfance facile, loin de là. Beaucoup trop efféminé au goût de son père, Vanyel a toujours était jugé et traité à la dure afin de "faire de lui un homme".
Grand passionné de musique, c'est de la joie qui se mêle à son appréhension quand il apprend qu'il va être envoyé auprès de sa tante, Héraut-Mage, à Haven, afin que cette dernière, dernier espoir de son père, prenne en main son éducation. Vanyel, lui, y voit une opportunité de réaliser un de ses rêves : entrer au Collegium des Bardes.

Sauf que une fois sur place, rien ne va se passer comme prévu pour le jeune Vanyel.
Sa tante est loin d'être aussi terrible qu'il le pensait et va même devenir une alliée très précieuse pour lui.
Et, bien que très doué, comme il est dépourvu du Don des Bardes, il ne peut prétendre entré au Collegium. Voyant tous ses rêves voler en éclat, il se referme sur lui-même. C'est sans compter sur Tylendel, le protégé de sa tante, qui va tout faire pour l'aider à retrouver goût à la vie.

J'ai bien aimé la relation de Vanyel avec Savil ou avec Tylendel. Vanyel est quelqu'un à qui on s'attache facilement, une fois qu'on voit sous son apparence de sophistication. Il s'implique à fond émotionnellement avec les gens qu'il laisse entrer dans son armure. Par contre, les autres le prenne pour un petit prétentieux... et il faut avouer que parfois, c'est très compréhensible.
On voit Vanyel se stabiliser émotionnellement au contact de Tylendel et Savil. Il fait preuve de plus d'engagement dans ce qu'on lui demande, il murit.

Puis, après une nuit terrible qui lui enlève la personne qui comptait le plus pour lui et révèle des dons magiques hors du commun, Vanyel sombre. Même l'apparition d'Yfandes, qui le désigne en tant que Héraut, ne suffit pas à le sortir du gouffre dans lequel il est enlisé.

Ce premier tome est un tome beaucoup plus profond que les autres livres de la série. Il a un côté émotionnel beaucoup plus poussé, ce qui est sans doute du à la personnalité de Vanyel.

Note : 10/10

*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

Challenges livraddict :

Challenge ABC – Lettre L
En 2016 je compte mes pages : 506 pages

Challenges personnels :

Séries à terminer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire